Les pleurs de Youssou Touré ont fait le tour de la toile et les choux gras de certains journaux. Une semaine après, cette affaire continue de faire couler de la salive. L’ex secrétaire d’État chargé de l’Alphabétisation et des langues nationales rompt le silence pour apporter des explications.

Face à la presse hier, à la Cité Lobat Fall, YoussouTouré n’a pas nié les pleurs, mais il a dit pourquoi il a versé de chaudes larmes. « Au détour d’un entretien avec un journaliste, il m’a rappelé quelque chose qui m’a émue. J’ai pleuré, mais je n’ai pas pleuré pour des véhicules. Mes voitures de fonction ont été reprises depuis environ un an. Moi, j’ai commencé à conduire un véhicule depuis 1979, alors que je servais à Tamba. C’est vrai que je suis un pauvre petit enseignant, mais je ne connais pas la misère », peste Youssou Touré. Tantôt ferme dans ses propos, tantôt ironique, l’ex Sg de l’Ois qui a enfilé le manteau de politicien, se veut plus clair sur les raisons qui l’ont poussé à pleurer.

« En réalité, je me suis trop donné pour le parti (Apr) et le Président Macky Sall. J’ai été au-devant de tous les combats au prix de ma vie. J’ai fait la prison pour le Président Macky Sall. J’ai reçu des propositions mirobolantes sous l’ancien régime, mais je n’ai pas quitté Macky Sall. En 2011, j’ai démissionné de mon poste pour éviter l’humiliation. Mais c’est aujourd’hui que l’on voit certaines personnes. C’est nous qui étions là pendant les périodes difficiles. Mais «lu sotti am borom – (Les arrivistes sont toujours mieux servis) », soupire M. Touré.

Cependant, plus loin, il a précisé à qui veut l’entendre qu’il va continuer à pleurer. « En quoi pleurer est une honte ? », s’interroge-t-il. « Je pleure tous les jours quand je pense à ma défunte mère. Je vais continuer à pleurer, car je suis un humain », ajoute le ministre Conseiller de Macky Sall. Par ailleurs, l’ex « ami » de l’ex ministre libéral Kalidou Diallo a réitéré son appartenance à l’Apr. « Je suis et je reste à l’Apr. Je ne lâcherai jamais le Président Sall, car je ne suis pas un traître », a-t-il précisé.

Néanmoins, Youssou Touré a indiqué qu’il ne prendrait la défense de personne : « ils m’appelaient parfois pour me demander de défendre le Parti, mais je ne le ferai plus. Je me tais désormais ».

Dakarflash

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Why ask?