Gels, poudres, capsules, pommades, savons, crèmes. Les produits qui promettent aux femmes de retrouver la fermeté de leur vagin font foison aussi bien dans nos marchés que sur les réseaux sociaux.

Selon Docteur Abdoulaye Diop, « il est important de tirer la sonnette d’alarme sur ce sujet oh combien important pour la satisfaction sexuelle et l’harmonie conjugale. Sur le plan médical, la quasi-totalité des produits proposés sont fortement déconseillés car il s’agit toujours presque de substances déconseillées».

Attention, Danger !

Docteur Abdoulaye Diop fait savoir que non seulement la quasi-totalité de ces produits détruisent et déséquilibrent la flore vaginale, mais aussi, en réalité, ils ont soit un «un effet tonifiant, soit un effet purement placebo passager». «Ca marche parce qu’on y croit. Soit un effet corrosif et donc, certes donnant une sensation de rétrécissement du vagin, mais aussi le détruisant progressivement», avertit-il.

Les conséquences de ces produits sur la santé sont nombreuses. Au mieux, les utilisatrices peuvent être victimes «d’infections vaginales telles que des mycoses, pertes vaginales qui grattent, dues à des champignons de type Candida. Au pire, des lésions favorisant ou accélérant l’apparition de cancers du vagin, de la vulve ou du col de l’utérus »

Docteur Abdoulaye Diop  informe ainsi que ces produits ne sont donc que «des chimères dangereuses et inefficaces»

«Le vagin doit faire du sport»

Sur le plan purement médical, il existe bel et bien des moyens sûrs de retrouver la tonicité de son vagin. Il s’agit de la kinésithérapie périnéale ou rééducation périnéale. En effet, selon Docteur Diop, «le vagin est un muscle donc, comme pour tous les autres muscles pour le raffermir, il faut le faire travailler et lui faire faire du sport. Ce sport, c’est la rééducation périnéale.»Il ajoute qu’il faut entre 10 à 20 séances, avec des exercices à réaliser à la maison pour retrouver ses sensations pour une patiente qui vient d’accoucher par exemple. Ces séances de rééducation périnéale et abdominale sont proposées à Dakar par certains kinésithérapeutes et certaines structures.

Il y a également la reprise du périnée. Il s’agit d’une «intervention chirurgicale consistant à réduire le diamètre du 1er tiers du vagin et est réservé aux cas de relâchement important du vagin. Cas retrouvés chez les patientes ayant accouché plusieurs fois ou ayant eu des épisiotomies ou des déchirures vaginales mal réparées ».

Seneweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Why ask?