Depuis un certains temps, l’actualité politique sénégalaise reste dominante dans la presse. La situation des détenus, les inondations, les vacances du gouvernement, la rationalisation des dépenses publiques et tant d’autres sujets traits à la politique font débat dans l’espace publique.

Chacun à son mot à dire

En effet, si certains de la mouvance présidentielle soutiennent que l’Etat du Sénégal n’a pas de problèmes de finances d’autres émettent le contraire et apportent des preuves tangibles. Tout récemment, le député libéral Cheikh Bara Dolli avait révélé que l’Etat du Sénégal a une tension de trésorerie. C’est la raison pour laquelle les salaires des parlementaires n’ont pas pas été payés. et que même c’est la France qui a payé les salaires du mois d’Août.

A lire aussi :   Officiel : Le Sénégal et la Côte D’Ivoire signent cinq accords dans plusieurs secteurs

L’institut Sainte Jean d’Arc et la polémique du port de voile.

Avant la fin de l’année académique 2018-2019, l’Institut Sainte Jean d’Arc avait annoncé qu’il  ne va plus accepté le port de voile dans son école. Une sortie qui avait suscité beaucoup de polémiques.

Cette année, à l’ouverture des portes, il a mis en exécution son projet de renvoyer celles qui dérogeraient à cette règle. Ceci, a provoqué l’indignation des parents d’élèves des filles voilés et a entraîné même, la réaction du ministre de l’Education qui joue le rôle de médiation.

A lire aussi :   Cheikh Yérim Seck : « Ousmane Sonko n’est pas une réalité politique au Sénégal »

« Après 60 ans d’indépendance, l’Etat du Sénégal a échoué », dixit Cheikh Yérim Seck

Le journaliste Cheikh Yérim Seck, était l’invité de l’émission Sen Show de ce jeudi 05 septembre 2019 à Sen Tv,. Il déclare que le Sénégal a échoué après 60 ans d’indépendance. Ce, il l’explique par le fait que l’Institut Sainte Jean d’Arc qui sème la zizanie dans la République sous le regard impuissant des autorités. En sus de cela, il mentionne le manque d’écoles publiques performantes.

En outre il relate la situation des détenus qui inquiètent le pays avec la carence de prisons dans les régions. Enfin; la santé publique est qui est moribonde n’émeut pas le journaliste.

« On peut multiplier les exemples à l’infini pour justifier l’échec de l’Etat du Sénégal dans tous les domaines… »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Why ask?